La Direction Générale de l'Office National d'Identification porte à la connaissance de la population, la disponibilité au niveau de son service "Réclamation" de Cartes Nationales d'Identité (CNI) égarées par leurs détenteurs                                                                                                                                                    La direction Générale de l'Office National d'Identification informe la population du déploiement du nouveau système de délivrance de l'Attestation d'Identité

UE-ONI ensemble pour la gestion et le contrôle du flux migratoire


Bootstrap Example

Comment régler la question du flux migratoire en Europe, en s’appuyant sur une coopération avec les pays africains dont la Côte d’Ivoire, dans le partage de bases de données population crédibles. C’est la question qui a guidé les pas des membres de la délégation de l’UE en Côte d’Ivoire, dans les locaux de la direction générale de l’ONI.
M. Jean- François Valette, Ambassadeur, chef de délégation et M. Philippe Willaert, ministre conseiller, chef de la section politique de la délégation de l’UE en Côte d’Ivoire, ont mis l’accent sur la nécessité d’aider la Côte d’Ivoire à consolider sa base de données population. Ils ont également jugé indispensable d’appuyer l’Etat ivoirien dans le cadre de la modernisation de l’état civil. Mais déjà, l’UE veut mettre à son profit les données existantes pour la coordination de ses actions pour endiguer l’immigration massive et ses conséquences souvent désastreuses. Données d’autant plus importantes que les questions d’immigration ont des spécificités d’un Etat européen à un autre et la lutte contre le terrorisme requiert une collaboration urgente en termes d’échanges de données biométriques et alphanumériques.
Une mission de haut niveau de l’UE sera de passage à l’ONI, pour une séance de travail dans quelques semaines pour approfondir la réflexion avec la direction générale conduite par M. Konaté Diakalidia.

facebook twitter